Bienvenue à la DIECCTE de GUYANE

 
 

 
+ services en département
Accueil > Etudes et statistiques > Publications Marché du travail > En 2016 en Guyane le recours à l’intérim a progressé de 48 %

En 2016 en Guyane le recours à l’intérim a progressé de 48 %

| Publié le 21 juin 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En 2016, le recours à l’intérim a fortement progressé en Guyane (+48%) par rapport à 2015, atteignant 968 Equivalent Emploi Temps Plein (EETP) - il était déjà en hausse en 2015 de 7,1%. Le nombre de contrats signés dans l’année (16185 contrats) a augmenté moins fortement (+35,9%) que le volume d’activité . Les grands secteurs d’activité sont en croissance, comme par exemple la construction (augmentation de 26,4%) ou l’industrie (+ 17,6% de l’activité) et ont tous généré davantage de contrats dans l’année. Le commerce enregistre une hausse particulièrement dynamique de l’activité intérimaire (+82,5 %) et de contrats signés dans l’année (+40%). La construction reste le premier secteur employeur intérimaire avec 48,9% du volume de travail. L’intérim (en EETP) progresse aussi dans les autres départements des Antilles-Guyane en 2016. La Réunion se singularise par une petite baisse de l’activité dans l’intérim en 2016 (-6,9%) après -15,1 % en 2015. L’évolution globale des Drom(1) est ainsi nettement positive en 2016 (+21,6%) malgré le recul réunionnais, et contrairement à 2015. Au niveau national, l’activité intérimaire est comme aux Antilles-Guyane en hausse (+8,8 %). La durée moyenne des missions achevées de 3,0 semaines en Guyane est plus élevée que dans les Quatre Drom historiques et supérieure au niveau national. (France 1,8 semaine)

Documents à télécharger :

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics